Mes créations en macramé

Ma rencontre avec le macramé

J’ai redécouvert le macramé il y a 2 ans. Dès les premiers nœuds noués, je suis devenu addict à cette technique.

J’ai tout de suite voulu apprendre les différents nœuds en allant feuilleter les livres sur le macramé dans les librairies, j’ai couru tous les magasins en recherchant « la » corde qui s’adapterait à mes modèles et j’ai réquisitionné le portant à vêtement de la maison pour y travailler en suspendant mes travaux. Mon bureau est né.

Enivré par le champ de liberté qu’offre le macramé mais à la fois déboussolé, j’ai passé beaucoup de temps à trouver les bons matériaux. De nombreux tests, de nombreux modèles, de nombreuses commandes de cordes, je me réjouissais de chaque moment de la journée qui me permettrais de continuer à créer.

J’ai tenté de réduire mon champ, soit en ne travaillant qu’une catégorie de corde ou que certains modèles mais j’ai échoué. Il m’est totalement impossible de cibler, c’est pourquoi mon travail est très varié.

J’ai finalement décidé de lâcher prise sur ces choix, en me disant que ce champ infini de modèles et de matériaux me caractérise, et ma créativité reste intacte, sans limite.

Mes matériaux fétiches pour réaliser mes macramés

Pour les motifs en macramé j’utilise de nombreux types de cordes en coton, mais également des laines et du trapilho (fil de coton).

Le marché du macramé se développant, de nombreux coloris existent. Même d’ancienne corderie se renouvellent en proposant des gammes spécialement pour le macramé.

J’utilise principalement les cordes en coton 100% recyclées au label Oeko tex de chez Bobbiny pour leurs couleurs et leurs douceurs, les cordes tressés de la corderie Mansas, corderie française qui a su adapter sa gamme et les laines en coton Natura XL de chez DMC qui s’adapte parfaitement pour des petits modèles.

Quant aux supports, il n’y a pas de limite !

Des tourillons en bois classique en hêtre que l’on trouve facilement dans les magasins de bricolage, les bois flottés à venir chiner sur les plages en vacances en passant par les cercles pour abats jours, mousqueton en bronze, anneaux en bois…toutes les structures qu’elle soit en bois ou en métal peuvent s’adapter.

J’aime également pouvoir glisser dans mes macramés des petits bijoux naturels comme des plumes, des coquillages, du papier ou encore des petits motifs en céramique froide.

Découvrez mes suspensions de plantes, tentures murales et autres créations